Comment faire un marquage laser sur métal ?

Goodies gravés au laser sur du métal

Le métal fait partie des matériaux qui offrent d’excellents rendus par marquage laser, avec éventuellement des subtilités de teintes à travailler selon les types de métaux.

Les points essentiels du marquage laser

La technologie laser est le plus souvent privilégiée pour :

  • sa rapidité d'exécution ;
  • la réalisation de motifs complexes et de fines inscriptions ;
  • la reproduction à l'identique sur toute une série de supports ;
  • les numérotations de série ;
  • la préservation du support ;
  • son rapport qualité/prix.

Durable et économique, le marquage laser s’obtient sans contact et offre un résultat d’une netteté incomparable. Une fois réalisées, les inscriptions résistent à la chaleur, à l’abrasion, à la rouille et l’action des produits chimiques. Et ce, sans recourir à un traitement préalable ou à l’application d’une couche de finition. Cette tenue sans faille, rend la technique parfaitement appropriée en milieu industriel et très appréciée pour la réalisation de supports publicitaires ou d’objets personnalisés.

Propriétés des métaux et marquage laser du métal

Malléables, les supports en métal ont la capacité d’être étirés ou allongés sans se rompre. Légers et esthétiques, ils réfléchissent la lumière et sont très appréciés en architecture et en décoration.

Les métaux réagissent au contact de leur environnement. Ils forment des sels en présence d’acide, et s’oxydent sous l’effet de l’oxygène. Cette oxydation n’a ni le même aspect ni le même impact, en fonction du métal concerné. Par exemple, l'oxydation du fer tend à fragiliser le matériau. Ce qui n’est pas le cas d’autres métaux comme le plomb, le zinc, ou le cuivre.

Régulièrement employés en toiture de bâtiment, ils adoptent avec le temps des teintes singulières. Le zinc et le plomb se parent de gris clair et le cuivre obtient sa patine verte si caractéristique. Loin de fragiliser le matériau, l’oxydation opère alors comme une couche protectrice. Quant à l’acier inoxydable, sa stabilité s’explique par le chrome et le nickel qu’il contient.

Comment fonctionnent le marquage et la gravure laser du métal ?

Pour un logo, numéro de série ou une inscription personnelle, le métal peut être travaillé par marquage ou gravure au laser.

Marquage laser du métal : le recuit

La technique du recuit (sur inox généralement) vient chauffer le matériau localement afin d’en modifier la couleur, lui conférant la plupart du temps une teinte foncée. La couche d’oxyde est le plus souvent noire, mais d’autres couleurs sont envisageables grâce à un réglage pointu des températures de chauffe mais attention pour un marquage de couleur il faut une composition stable et homogène du métal.

La chauffe localisée ne modifie en rien la surface du support. La coloration pénètre à plusieurs dizaines de micromètres de profondeur. Elle est donc peu sensible à l'usure et à l'abrasion.

La gravure laser du métal : simple ou tri dimensionnelle

La surface d’une pièce métallique peut également être travaillée par gravure. Contrairement au marquage, la gravure modifie la surface du matériau. Cela permet d'inscrire un texte, une série de chiffres, mais aussi de créer des effets visuels avec les techniques de texturation de surface, ou gravure tridimensionnelle. La profondeur de la gravure est généralement de l’ordre de 1 ou 2 dixièmes de millimètres. Des gravures plus profondes peuvent être réalisées en multipliant les passages laser.

Sur quels métaux faire le marquage laser ?

Le marquage laser s’applique à toute sorte de métaux, des plus courants, comme le fer, l’aluminium, le titane, le laiton, le cuivre, l’inox et autres acier…, aux plus nobles, comme l’or et l'argent.

Dans les faits, tous les métaux peuvent être travaillés en sélectionnant les techniques appropriées. Par exemple, sur un support en aluminium anodisé, le retrait de la couche de surface offre un marquage plus ou moins clair suivant les réglages utilisés.

Quels métaux peuvent être marqués par Lasertec ?

Avec ses machines YAG et CO2, LASERTEC offre des possibilités étendues de gravure et de marquage sur tout type de supports. Le marquage au laser peut être effectué sur tous les métaux les plus courants dans les domaines de l'industrie, des supports publicitaires ou du luxe : étain, titane, or…

Marquage laser du métal : les domaines des applications possibles

Satisfaire les exigences de suivi en milieu industriel ou en construction, se démarquer par la publicité, personnaliser des objets… Le travail du métal par marquage laser trouve ses applications dans différents domaines.

Usage industriel

Le marquage laser industriel sur objets métalliques est indispensable à l'inscription des numéros de série, des code-barres et des codes matriciels, assurant à la fois le bon usage des pièces d’assemblage et leur traçabilité. Les écrous, les bagues de serrage, pièces mécaniques et autres accessoires

Usage publicitaire

Les supports publicitaires classiques comme les porte-clés et les bouteilles isothermes gagnent en visibilité avec un marquage de qualité. Là encore, la maîtrise du réglage et la compréhension du matériau offrent des possibilités de rendus très intéressantes pour accompagner l’image de marque.

La personnalisation et la décoration de supports métalliques par marquage laser

Les supports métalliques à travailler peuvent être des objets de décoration : lampes, sculptures, cadre de tableaux ou de photographie, poignées de porte et/ou de mobilier de rangement… Il peut également s’agir de bijoux : broches, bracelets, boucles d'oreille, chaines et gourmettes… Ou de pièces de mobiliers et d’ustensiles du quotidien : table à manger et tables basses, bureau, chaises et fauteuils, vaisselle et couverts...