Objets publicitaires écologiques : la communication responsable

objet publicitaire marquage

La communication éco-responsable relève d’un enjeu environnemental et constitue un nouveau défi pour les entreprises conscientes de leur impact écologique. Le point sur les avantages de la démarche et sur les moyens de la mettre en œuvre dans le cadre d'une stratégie de communication par l’objet publicitaire.

Pourquoi communiquer de façon responsable ?

Deux raisons peuvent pousser l'entreprise à adopter des pratiques de communication verte. Loin de s’opposer, ces motivations se complètent.

 

Une démarche éco-responsable pour limiter son impact sur l'environnement

Tous les acteurs économiques du territoire ont leur rôle à jouer dans la transition énergétique du pays et dans l’atteinte des objectifs de neutralité carbone fixés à l'horizon 2050. La réduction de l'empreinte des entreprises repose essentiellement sur une meilleure maîtrise des consommations en énergie. À ce premier volet énergétique, s’ajoute le volet environnemental avec la préservation des écosystèmes. Ici, ce sont principalement les déchets émis et les processus de production qui sont visés.

La publicité et la communication en entreprise sont présentes sur ces deux volets. Chaque événement publicitaire suppose des déplacements, les supports de communication print produisent des déchets parfois non recyclables et consomment des ressources en bois, en énergie et en eau, tout au long du processus de réalisation. Et le support numérique n’est pas mieux loti. L'impact environnemental des TIC est considérable. En 2018, la part du numérique atteignait 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES).

 

Un positionnement stratégique efficace

Qu’ils soient consommateurs particuliers, partenaires ou prospects B2C, la majeure partie des acteurs qui constitue l’écosystème de l'entreprise est sensible aux grands enjeux environnementaux. Soucieux de réduire leur propre impact sur la planète, nombre d’entre eux n'hésitent pas à modifier leurs habitudes dans la sphère privée et dans le milieu professionnel.

Conscientes du pouvoir de l’argument éco-responsable, certaines entreprises ont abusé du message environnemental sans pour autant modifier leur pratique en profondeur. Une démarche couramment taxée de « greenwashing » qui concerne principalement des sociétés développées de longue date dans des secteurs aux activités manifestement polluantes. D’autres entreprises se sont dès le départ positionnées sur le marché comme éco-responsables. Dans ce cas, leur stratégie publicitaire se doit d’être irréprochable sur le fond et sur la forme. Et puisque « le message, c’est le médium », il est essentiel d’accorder le support de communication au contenu du message et aux valeurs de l’entreprise.

Plus généralement, la plupart des entreprises, quelle que soit la nature des biens et services proposés, tendent naturellement à adapter leur choix en fonction des attentes de leurs clients sur le thème du développement durable. La publicité fait partie des leviers d’actions à mobiliser pour réduire concrètement son empreinte sur l'environnement et envoyer un message positif à sa cible.

 

Qu’est-ce qu’une communication éco-responsable ?

Dans les faits, la communication éco-responsable se traduit par des choix guidés par l'économie d’énergie, la préservation des ressources et la réduction des déplacements.

Pour les supports print, l'entreprise peut faire appel à des imprimeurs utilisant du papier éco-labellisé FSC ou PEFC, issus de forêts gérées durablement ou contenant des fibres recyclées. Certaines encres s'avèrent également moins nocives pour la planète, c’est notamment le cas des encres qualifiées de « végétales », réalisées à partir de ressources renouvelables.

Pour la diffusion numérique des contenus publicitaires, il est possible d’opter pour un hébergeur qui privilégie l'efficacité énergétique de ses serveurs. Le poids des courriers électroniques peut également être réduit dans le cadre des campagnes e-mailing.

Du côté de l'événementiel, les organisateurs peuvent favoriser les emplacements accessibles par les transports en commun ou présentant une position optimale compte tenu de la distance à parcourir pour les participants.

 

Comment rendre la communication par l’objet éco-responsable ?

Une communication par l’objet mal maîtrisée peut avoir un lourd impact environnemental à différents niveaux.

Le choix des ressources utilisées pour la confection de l’objet peut être favorable ou défavorable, selon leurs conditions d'exploitation et de transport jusqu’au site de production.

Le processus de production de l’objet publicitaire entre également en ligne de compte. Les transformations les plus simples sont souvent les plus économiques et les moins polluantes. Pour une démarche éco-responsable, il convient de vérifier les niveaux de consommation en eau que peuvent impliquer différents procédés de transformation. En fin de vie, l’objet publicitaire éco-responsable doit pouvoir être recyclé dans les meilleures conditions.

Une fois l’objet publicitaire confectionné, il reste à définir une stratégie de diffusion efficace avec une cible clairement identifiée. Le but étant d’éviter que l’objet ne soit immédiatement jeté dans la nature ou qu’il ne se retrouve en dehors des circuits de recyclage.

 

Quels matériaux employer pour un objet publicitaire éco-responsable ?

Les matériaux biosourcés sont la base incontournable d’une communication verte par l’objet. Il s’agit de matériaux issus de ressources renouvelables d'origine végétale ou animale, comme le bois ou la laine.

Les matières recyclées ou recyclables sont tout aussi indiquées. Les tote bags publicitaires peuvent ainsi être confectionnés à partir de tissus recyclés et les carnets de notes fabriqués à partir de fibres de bois recyclées.

Une fois le bon matériau identifié, il reste à donner vie à son objet publicitaire. La société Lasertec s’appuie sur la polyvalence de son parc de machines de découpe, de gravure et de marquage au laser pour créer des objets publicitaires uniques à l’image de l'entreprise. Les trophées, les supports stylos, les pots à crayons ou encore les cartes de visite peuvent être réalisés et personnalisés à partir de différentes matières écologiques comme le bois, le tissu et le papier recyclés.

 

Découpe, marquage et gravure laser, ces techniques au service de l’objet responsable

La découpe laser du bois et la découpe laser du papier offrent un niveau de finition inégalable. Les bordures des cartes de visite et des dépliants publicitaires sont nettes et précises et les objets marketing finement ciselés. Le laser CO2 employé par Lasertec peut découper jusqu'à 20mm d'épaisseur de bois de différentes essences : peupliers, chêne, hêtre et bouleau, mais aussi les bois d’arbres fruitiers ou exotiques.

Avec le marquage laser, les bois sont travaillés en surface par brûlure de contact. Ce procédé permet d'inscrire durablement l’empreinte de l'entreprise et le message qu’elle souhaite faire passer à travers le matériau. La gravure laser du bois est un autre moyen de personnaliser un support publicitaire réalisé à partir de matériaux naturels. Le laser vient alors retirer la matière en surface pour réaliser des motifs, inscrire un texte ou des chiffres. Les papiers, même les plus fins et les plus délicats peuvent également être soumis à ce procédé grâce à la précision chirurgicale du laser CO2.